Hier c’était le 13 septembre et j’espère, comme nous à Atlantis Creativ’ (http://atlantiscreativ.com), que vous avez fait un grand highfive, des accolades, des encouragements ou des félicitations à l’équipe technique de votre boîte car c’était la journée dédiée aux développeurs et programmeurs.

 

En effet, elle a été fêtée de manière conviviale au sein du siège de Atlantis Group Sénégal à travers une session de networking. Cette journée spéciale imaginée par Valentin Balt, un informaticien russe, et fixée au 256e jour de l’année du calendrier Grégorien n’est pas un hasard. En informatique, on compte principalement de 8 en 8. La plus petite unité est le bit, et la seconde unité, plus connue, est l’octet équivalent à 8 bits. On retrouve l’octet notamment dans le type de système d’exploitation Windows 32 bits ou 64 bits ou dans les différentes tailles de disques durs (256 Go, 512 Go, 1024 Go…). Pour simplifier, les tailles des disques durs sont arrondies. Par exemple, celui de 500 Go en fait en réalité 512 et celui d’1To fait 1024 Go etc.

Ainsi, pour rendre hommage aux développeurs et programmeurs, Atlantis Creativ’ a réuni un panel de professionnels du secteur, seniors et juniors, ainsi qu’un spécialiste en sécurité informatique afin de discuter, échanger et partager.

Dadja BASSOU l’un de nos panélistes du jour, expert et professeur d’informatique a fait état du métier de développeur en Afrique, des exigences que cela nécessite et des pré-requis pour allier mathématique et développement.

A ce propos, Dadja BASSOU dit en substance qu’on ne peut pas être nul en maths car on calcule sa vie avec les maths, mais qu’il faut acquérir des connaissances en la matière quand il s’agit de développer de l’intelligence artificielle, de faire du “machine learning”1 ou de l’algorithmique.

journée mondiale développeur et programmeur
journée mondiale développeur et programmeur

La thématique de cette rencontre tournait essentiellement autour des défis sécuritaires en relation avec le développement. Occasion saisie par notre second panéliste Youssef DESTEFANI pour faire un tour d’horizon des tendances de l’Internet au Sénégal et la porte béante sécuritaire qui s’y déroule.

A ce propos, il a tenu à démontrer aux participants techniciens le parcours à mener pour se faire de l’argent sur Internet via les “bug bounty”2, il a également abordé le volet sensibilisation quant à la sécurisation des mots de passe des mails, la facilité avec laquelle les usurpations d’identité peuvent se faire, la passoire que constituent les réseaux informatiques de l’Etat, des banques, des entreprises, etc.

Last but not least, la matinée Ndekki de l’agence 100% digitale d’Atlantis Group fut riche en interactions, partage d’expériences et networking avec des développeurs venus assister spontanément à leur propre fête.

Pour complément d’informations, Valentin Balt, alors employé dans une entreprise de développement informatique lança en 2002 une pétition pour demander au gouvernement d’accorder un jour de congés à tous les développeurs ce jour. Il obtint gain de cause en 2009, sur un décret de Dmitry MEDVEDEV instaurant ainsi le jour de congés des programmeurs le 256ème jour de l’année.